F1: Le moteur Renault a-t-il franchi la barre des 1000 chevaux ?

F1: Le moteur Renault a-t-il franchi la barre des 1000 chevaux ?

La course à la puissance entre les motoristes de Formule 1 devrait continuer cette année, au moins entre Mercedes, Ferrari et Renault. Si les deux premiers cités ont déjà franchi la barre des 1000 chevaux, Renault a confirmé via son dossier de presse lors de la présentation de la R.S.19 que son moteur a désormais dépassé les 950 chevaux.

Reste à voir si Renault arrivera à faire développer cette puissance à son bloc propulseur sans avoir de problèmes de fiabilité, où s’il faudra sacrifier un peu en performance comme en 2018 pour s’assurer une meilleure longévité sur les pièces qui devront  tenir entre cinq et sept courses.

“Tout ce que je peux dire, c’est qu’il s’agit du plus grand [pas] que nous ayons jamais fait depuis l’introduction du V6,” a déclaré Remi Taffin. Nous avons travaillé dur sur le système de récupération d’énergie (ERS) et beaucoup travaillé sur le moteur à combustion interne (ICE). En 2018, nous avons introduit de nouveaux concepts qui ont fait leurs preuves et nous en avons introduit d’autres plus tard et en 2019.”

Le directeur de Renault F1 Team, Cyril Abiteboul, a déclaré : “C’est très nouveau, et ça pousse plus loin le concept que nous avions introduit et testé brillamment avec Red Bull, la fameuse Spec C avec laquelle nous avions décidé de ne pas courir. Mais ce n’est pas grave, car nous avons suffisamment d’informations et de retours du fait de l’avoir mise dans la Red Bull. Ça a vraiment été poussé plus loin avec le moteur de cette année.”