F1: Mercedes explique son erreur dans les stands à Sakhir

F1: Mercedes explique son erreur dans les stands à Sakhir

L’écurie Mercedes a connu un Grand Prix décevant ce week-end sur le circuit extérieur de Sakhir, après un mauvais arrêt au stand de ses deux pilotes lors de la dernière intervention du Safety Car.

Russell a mené la course dès le départ, mais il a été contraint de faire un arrêt au stand supplémentaire après s’être fait monter les mauvais pneus lors de l’arrêt au stand du 62e tour, ce qui lui a coûté la tête de la course Après être remonté en P2, il a subi une crevaison à l’arrière gauche qui l’a contraint à un nouvel arrêt et a finalement lutté pour revenir en P9. Quant à Bottas, il a terminé en P8 après un arrêt aux stands chaotique au 62e tour pendant la fin de l’intervention du Safety Car.

L’ingénieur piste en chef de Mercedes, Andrew Shovlin, explique qu’un problème radio a entraîné l’erreur qui a coûté à Russell sa première victoire en Formule 1. “Un résultat frustrant, alors que nous espérions vraiment terminer sur un score de 1 à 2 et voir George gagner,”  déclare-t-il. “Les problèmes de pitstop étaient liés à la façon dont notre système radio gère les priorités des messages, ce qui nous a beaucoup surpris.”

“Lorsque la voiture de sécurité est sortie, nous avons demandé à l’équipage d’être prêt et aux pneus de chaque voiture d’entrer dans la pitlane. Au moment où ce message a été diffusé, un autre message radio a empêché, pendant une très courte période, l’un des messages clés de parvenir à un groupe de ramasseurs de pneus. C’est quelque chose qui se cache là-dedans et qui aurait pu nous surprendre à tout moment au cours des dernières saisons.”

“Les problèmes qui en ont découlé étaient tous liés à ce seul problème et certainement pas la faute de l’un des membres de notre équipe qui a fait un excellent travail toute l’année. Cela a évidemment causé d’énormes dégâts aux chances des deux pilotes, qui ont perdu des places et Valtteri n’a même pas reçu la gomme fraîche que nous avions prévue.”

“George a fait un excellent travail, mais il était clair que sa malchance n’était pas terminée lorsque nous avons repéré une crevaison lente causée par des débris dans les derniers tours. Nous n’avions pas d’autre choix que de nous arrêter ; cependant, il était déterminé à ne pas abandonner et a fait un excellent travail en se remettant en position de marquer des points et en revendiquant le meilleur tour.”

“Nous avons encore du travail à faire pour résoudre les problèmes qui ont causé nos ennuis au pit-stop, mais nous avons le temps de le faire correctement avant la prochaine course et nous irons à Abu Dhabi concentrés sur la fin de la saison avec un bon résultat.”