F1: Mercedes explique que le manque de radiateurs est à l’origine de la baisse de performances de la W10

F1: Mercedes explique que le manque de radiateurs est à l’origine de la baisse de performances de la W10

Les problèmes de refroidissement moteur de Mercedes lors du Grand Prix d’Autriche ont été causés par l’optimisme du fabricant allemand qui a opté pour une monoplace avec moins de radiateurs.

Mercedes a eu de sérieux problèmes de surchauffe tout au long du week-end du Grand Prix d’Autriche à cause des températures élevées. Andrew Shovlin, le directeur de l’ingénierie piste, a expliqué comment ces températures et le concept de la W10 ont joué en défaveur de Mercedes.

Fondamentalement, la voiture n’a pas assez de radiateurs,” confie Shovlin. “Et c’est quelque chose que nous étions un peu optimistes quant à ce que nous pouvions tirer du système de refroidissement.”

“C’est insuffisant par rapport à ce que nous espérions atteindre, et cela signifie que nous sommes en train de porter ce problème où, dans les courses très chaudes, nous aurons du mal à tout garder suffisamment au frais – principalement pour garder l’unité motrice assez froide pour ne pas l’endommager.”

“En Autriche, il faisait 35 degrés Celsius, ce qui nous plaçait au sommet de ce que nous pouvions réaliser rien qu’en ouvrant la voiture. Donc, on était dans les limites. Quand vous en arrivez là, vous êtes vraiment limité dans vos options.”

“C’est la raison pour laquelle les performances de nos pilotes ont baissé. Vous pouvez aussi baisser un peu le régime du moteur, ça va générer moins de chaleur, mais vous avez moins de puissance et vous êtes plus lent dans les lignes droites. C’était donc une limite importante en Autriche.”