F1: Mercedes confirme avoir piégé Vettel en Q3 à Bakou

F1: Mercedes confirme avoir piégé Vettel en Q3 à Bakou

Le responsable de la stratégie de Mercedes, James Vowles, a confirmé les rumeurs selon lesquelles l’écurie allemande aurait piégé Sebastian Vettel lors de la dernière partie des Qualifications du Grand Prix d’Azerbaïdjan.

Bottas et Hamilton étaient tous les deux sortis de leur garage et semblaient prêts à entamer leur dernière tentative en Q3, mais ils se sont immobilisés l’une derrière l’autre au niveau de la zone où les simulations de départ sont autorisées. Ce qui a obligé Vettel à s’élancer avant les deux pilotes Mercedes, qui ont par la suite bénéficié d’une aspiration.

Le plan avait été concocté avant le week-end, avec l’intention d’annuler l’avantage de puissance moteur en ligne droite de la Scuderia Ferrari.“En qualification l’effet d’aspiration est très significatif,”  explique Vowles.

“C’est environ quatre dixièmes de seconde à Bakou, donc une marge suffisamment importante pour que vous puissiez ou non être en pole position grâce à l’aspiration.”

“Au cours des dernières courses, vous avez pu voir ce que l’on peut appeler l’impasse Mexicaine dans la voie des stands, tout le monde a le moteur en marche et tout le monde se regarde pour voir qui va s’élancer en premier.”

“A Shanghai, vous avez vu que nous nous sommes élancés très tard et que d’autres voitures n’ont pas pu faire leur tour rapide  parce qu’elles attendaient et avaient tellement hâte de bénéficier d’une aspiration d’une autre voiture.”  

“A Bakou, nous étions très conscients que cet effet pouvait être avantageux. Nous avions donc pris d’énormes risques et, en effet, nous n’avons franchi la ligne d’arrivée que quelques secondes avant la fin des Qualifications.”

Ce genre de plan ne va pas sans une discussion préalable, surtout avec les pilotes, pour être sur qu’ils comprennent tous les deux, acceptent et sont d’accord avec le plan. Car pour eux c’est très différent : Vous leur demandez de rompre ce qui est une routine normale en Q3 pour une situation qui les met sous pression, et de faire les choses différemment.”