F1/McLaren: "Nous avons un plan B, un plan C pour 2018"

F1/McLaren: "Nous avons un plan B, un plan C pour 2018"

L’écurie McLaren-Honda, mal en point cette saison niveau moteur, affirmerait avoir plusieurs flèches à son arc concernant un possible partenariat pour 2018.

Avec quasiment aucune course terminée, l’équipe d’Eric Boullier lie un contrat avec le constructeur japonais depuis 2015, mais ce contrat est quelque peu sensibilisé par la fiabilité de cette année, car McLaren occupe la dernière place du classement. Zak Brown, directeur de l’écurie, continue de faire pression pour obtenir un nouveau moteur, le plus rapidement possible, « nous devons être compétitifs et montrer des signes réguliers », car il ne faut pas se le cacher, McLaren est bien mal en point avec cette monoplace, « nous ne terminons pas les courses et cela ne peut plus se produire ».

Dès lors, le staff se penche donc sur la saison 2018, et prendre les mesures décisives pour cette équipe, « nous devons prendre des décisions », concernant les améliorations de la monoplace de l’an prochain, explique t’il, car au fond, « quelque chose doit changer ». Pour ce faire, il évoque même de dépasser certaines limites, afin de pouvoir développer quelque chose d’intéressant pour les pilotes et les ingénieurs, « peut-être prendre des risques », et conclut par le fait qu’il ne faut plus attendre mais agir.

Lorsqu’on lui demande si McLaren discute avec Mercedes, il répond :« nous avons un plan B, un plan C. Nous avons des plans”.

Alonso, dont le contrat expire à la fin de cette saison, a déclaré qu’il resterait pour 2018 si McLaren remporte des courses d’ici septembre.

Quentin Jacquet