F1: Mark Hughes s’exprime sur les éventuels problèmes du moteur Ferrari à Melbourne

F1: Mark Hughes s’exprime sur les éventuels problèmes du moteur Ferrari à Melbourne

Mark Hughes, de Sky F1, est connu pour être une source fiable dans le milieu de la Formule 1. Il est revenu sur les difficultés rencontrées par la Scuderia Ferrari sur le circuit de l’Albert Park,  lors de la première course de la saison 2019 de Formule 1.

“Lors des qualifications, il n’y avait pratiquement pas de différence entre une Ferrari et une Mercedes, selon les données GPS,” explique Hughes sur le forum de reddit.com. “Une faible puissance vaut  une mauvaise performance en ligne droite, mais toutes les mauvaises performances en lignes droites ne sont pas dues à une faible puissance.”

“Cependant, si comme on l’a supposé – Ferrari utilisait un mode ERS agressif pour compenser un déséquilibre mécanique (pour éviter un problème de tension), il est possible que vous puissiez avoir la pleine puissance sur un tour de qualification mais pas sur les tours consécutifs car vous videz simplement la batterie trop tôt.”

“Il est donc possible que vous le voyiez en course mais pas en qualification. Le problème de Haas en qualification, c’était un problème de capteur d’échappement qui a brièvement coupé l’alimentation en mode sécurité.”

“En résumé, il y a peut-être un problème de moteur, mais ce n’est pas la raison de leur manque de rythme en qualification. Il s’agissait d’un problème d’équilibre de maniabilité et d’adhérence des pneus, avec une mauvaise adhérence à l’avant (ce qui explique une baisse de vitesse en ligne droite.”

“Mais oui, il y avait des choses étranges sur les performances du moteur de Sebastian Vettel, surtout quand il essayait de se défendre contre Max Verstappen. L’histoire deviendra sans doute plus claire dans les courses suivantes.”