F1: Les pilotes donnent leur avis sur la troisième zone de DRS après les EL1 et 2

F1: Les pilotes donnent leur avis sur la troisième zone de DRS après les EL1 et 2

Pour augmenter les possibilités de dépassements, la FIA a ajouté une troisième zone de DRS qui débute le long de la ligne droite des stands et s’étend jusqu’aux virages d’Abbey et Farm. Plusieurs pilotes sont partis à la faute dans le virage 1 lors des Essais Libres 1 et 2.

À l’issue de ces deux premières séances, les pilotes ont estimé que  l’utilisation du DRS dans le virage 1 est inutile et dangereuse.“ L’activation du DRS dans le virage 1 est inutile et dangereuse,” a déclaré Lewis Hamilton. “J’avais dit jeudi au directeur sportif, Ron Meadows, de prévenir Charlie que quelqu’un allait se crasher car les vitesses avec lesquelles nous entrons dans le virage 1 sont folles. Si quelqu’un aborde ce virage avec le DRS activité en qualification, il va sans doute s’écraser.”

Pierre Gasly partage le même avis que Lewis Hamilton: “J’ai essayé de laisser le DRS actif au virage 1, j’ai presque failli finir comme Romain Grosjean,  alors que j’ai essayé [une seule fois].En Qualifications, la quantité de carburant sera faible donc je vais probablement essayer à nouveau demain, mais aujourd’hui j’ai essayé et ce n’était pas possible.”

 Romain Grosjean a déclaré après son accident en Essais Libres 1: “J’ai désactivé  le DRS un peu trop tard , le flux aéro n’est pas revenu et j’ai perdu l’arrière. C’est un peu dommage.”

Son coéquipier Kevin Magnussen a failli subir le même sort après avoir activé son DRS dans le premier virage du circuit de Silverstone: “J’ai essayé une fois et j’ai failli finir comme Romain. Ce n’est pas possible pour nous de le faire. Red Bull le faisait, je pense que c’est incroyable.”

Daniel Ricciardo explique comment aborder le virage 1: “La corde est assez court et pointu, il faut juste essayer de ne pas tourner avec agressivité, essayer de parler à la voiture, essayer de lui dire qu’elle tourne sans DRS au lieu de la surprendre. Si nous pouvons le faire, ce sera un avantage parce que je ne pense pas que tout le monde sera en mesure de le faire.”

Quant à Sebastian Vettel et Nico Hülkenberg, ils estiment que cette troisième zone de DRS va creuser l’écart entre les trois top teams et les autres écuries. “C’est assez délicat,”  a déclaré Vettel. “Je ne sais pas si nous pouvons le faire avec le DRS ouvert ou non, nous devons essayer, avec le nouvel asphalte, ses pneus, etc. Si quelqu’un a les chances de le faire alors c’est nous, comme nous sommes les grandes équipes avec beaucoup appuis. Donc, je ne sais pas si c’était l’intention de creuser  l’écart encore plus sur la grille.”

“Les trois meilleures équipes sont dans leur propre monde de toute façon, donc ça ne va rien changer à ma vie,”  a déclaré Hülkenberg. “J’en doute que Renault puisse aborder le virage à haute vitesse avec le DRS activité pour être honnête. Cela dépend de la voiture, de l’adhérence, de cet nouvel asphalte, du réglage de l’aileron dont nous disposons.”