F1: Impérial, Hamilton s’impose à Istanbul et remporte son 7e titre

F1: Impérial, Hamilton s’impose à Istanbul et remporte son 7e titre

Lewis Hamilton s’est imposé à Istanbul cette après-midi en décrochant le Grand Prix de Turquie disputé sous des conditions délicates. Le pilote britannique remporte ainsi sa 95e victoire et son 7e titre de champion du monde en Formule 1.

Parti de la pole position, Lance Stroll a réalisé un très bon départ. Il est en tête au terme du premier tour. Son coéquipier Perez a également réalisé un bon départ, il gagne une position. Parti de la 11e place, Vettel est troisième derrière les deux Racing Point dans le 2e tour. Le pilote allemand est devant Verstappen, Albon et Hamilton qui a connu un début de course difficile tout comme son coéquipier Bottas.

Stroll creuse  vite l’écart qui est de six secondes sur Perez. Vettel est relégué à 9 secondes du mexicain. Au 7e tour, Leclerc s’arrête pour chausser les intermédiaires à la place des pneus pluie. Deux tours plus tard, Vettel et Hamilton imitent le pilote monégasque en s’arrêtant aux stands pour chausser les pneus intermédiaires.

Au 10e tour, le leader de la course à cet instant, Stroll, rentre au stand pour chausser les intermédiaires. Il ressort quatrième derrière Perez et les pilotes Red Bull. Verstappen et Perez s’arrêtent ensuite. Au 12ème tour, le pilote mexicain, Verstappen, Vettel et Hamilton se battent pour la 3e place.

Au 13e tour, Giovinazzi s’arrête à cause d’un souci technique. La voiture de sécurité virtuelle est déployée. Au 15e tour, Hamilton glisse largement après une tentative de dépassement sur Vettel. Trois tours plus tard, c’est Verstappen qui part à la faute en tentant de dépasser Perez pour la 2e place. Il rentre ensuite au stand pour changer de pneus et ressort 8e derrière Sainz, Ricciardo, Hamilton, Vettel, Albon, Perez et Stroll.

Hamilton se bat ensuite avec Vettel mais ne réussit pas à trouver l’ouverture. Au 22e tour, l’écart est de 1,1 seconde entre Ricciardo (6e) et Sainz (7e), il est de 0,7 seconde entre le pilote espagnol et Verstappen (8e). Au 26e tour, l’écart est de 0,9 seconde entre Albon (3e) et Perez (2e).

Au 33e tour, Ricciardo effectue un arrêt au stand pour chausser les intermédiaires. Vettel imite l’australien pour effectuer un arrêt au stand. Albon part en tête-à-queue au 34e tour et perd une position au profit de Lewis Hamilton.  Le pilote thaïlandais rentre au stand au tour suivant, il ressort 6e derrière Vettel (5e), Verstappen (4e), Hamilton (3e), Perez(2e) et Stroll (1er).

Au 37e tour, Stroll effectue son deuxième arrêt au stand et les cauchemars débutent pour le pilote canadien. Il ressort 4e derrière Verstappen et perd successivement des positions au profit de Vettel, Leclerc , Albon et Sainz. Le pilote Racing Point est 8e au 42 tour.

Au 37e tour, Hamilton prend les commandes de la course après un dépassement sur Perez. Au 40e tour, Leclerc dépasse Vettel pour la 4e place. Au 44e tour, le monégasque dépasse Verstappen pour la 3e place. Le néerlandais rentre ensuite au stand et ressort 7e. Au tour suivant, Sainz dépasse Albon pour la 5e place.

Au 53e tour, Verstappen dépasse Albon pour la 6e place. Devant, Hamilton est confortablement en tête avec 22 secondes d’avance sur Perez et 27 sur Leclerc. Le pilote britannique n’a effectué qu’un seul arrêt au stand et maîtrise parfaitement sa deuxième partie de course. À 3 tours de la fin, Norris dépasse Stroll pour la 8e place.

Dans le dernier tour, Leclerc tente un dépassement sur Perez mais échoue et se fait dépasser par Vettel. Hamilton est en tête avec 26 secondes d’avance sur Perez et s’impose à Istanbul. Le pilote britannique remporte ainsi son 7e titre en Formule 1. Vettel termine troisième du Grand Prix de Turquie devant Leclerc, Sainz et Verstappen. Albon, Norris et Stroll suivent derrière au classement. Ricciardo complète le top 10.

c290e29b-f75b-4998-b428-712c289903d7