F1 : Horner regrette qu'Ocon ne soit pas libéré par Mercedes

F1 : Horner regrette qu'Ocon ne soit pas libéré par Mercedes

Christian Horner a tenu à commenter la situation d’Esteban Ocon, qui secoue un peu le monde de la Formule 1 avec les problèmes liés à la carrière du Français. En effet, celui-ci est menacé de se retrouver sans volant à cause de ses liens avec Mercedes, qui était censé le placer dans une équipe jusqu’à ce qu’une place se libère dans l’équipe d’usine de la firme allemande. Malheureusement, il s’avère qu’aucune place n’est disponible chez Force India, puisque Lance Stroll devrait courir aux côtés de Sergio Pérez l’an prochain. Une situation qui dépasse un peu le directeur de Red Bull.

“Pour ce qui est relativement peu d’investissement de la part de Mercedes, c’est à leur mérite qu’ils ont aidé ces gars à entrer en F1,” a déclaré Horner à Autosport. “Mais maintenant, c’est presque une ancre d’être un pilote dans le giron Mercedes. Le fait de faire partie d’un mécanisme de rappel n’est pas attrayant pour une grande majorité d’équipes.”

En effet, même s’il est placé dans une écurie concurrente, il peut à tout moment être rappelé par Mercedes, et c’est déjà ce qui a découragé Renault, puis McLaren, de s’offrir les services d’Ocon : “Ce qui est dingue, c’est que vous avez un pilote comme Ocon qui pourrait se retrouver sans volant l’année prochaine.” 

Et Horner confirme qu’il en va de même pour Red Bull Racing, qui aurait été ravi de proposer un contrat au pilote Racing Point Force India s’il n’avait pas eu de liens avec l’un des concurrents de Red Bull : “S’il était libre contractuellement, il serait un candidat évident pour Toro Rosso. Mais Red Bull n’investira pas dans un pilote Mercedes, c’est compréhensible. Et je ne m’attendrais pas à ce que la même chose se produise dans l’autre sens.”

Il regrette enfin que Mercedes ne décide pas de tenter un coup de poker avec un jeune, comme Red Bull l’a fait à plusieurs reprises avec Sebastian Vettel, Daniel Ricciardo ou encore Max Verstappen, et comme Ferrari s’apprête à le faire avec Charles Leclerc : “C’est très facile d’aller recruter un pilote connu. Et il y a beaucoup plus de risques perçus à prendre une personne inconnue ou un junior, et je pense que nous avons démontré à de nombreuses reprises que cela en vaut la peine. Nous avons eu un programme junior très réussi, et Red Bull a une équipe junior, et a investi dans ce programme. Cela a porté ses fruits avec Seb, Daniel et Max, et nous verrons avec Pierre Gasly. Et il a donné de nombreuses autres opportunités, comme Carlos Sainz.”

Même si la source se tarit un peu, le réseau Red Bull n’est pas encore à sec de jeunes talents : “Nous avons Dan Ticktum en F3 qui mène ce championnat, mais tout cela est cyclique. Nous sommes constamment à la recherche de jeunes talents et de talents émergents, alors je ne pense pas que cette fenêtre sera ouverte trop longtemps. Nous nous tournons vers la base, nous investissons dans la jeunesse. Nous avons deux très bons jeunes pilotes juniors en karting en ce moment, Harry Thompson et Jonny Edgar. Il faut aller à la base pour essayer de soutenir les jeunes talents.”