F1/ Honda-Hasegawa : "nous faisons l'objet d'une forte pression de la part de l'équipe"

F1/ Honda-Hasegawa : "nous faisons l'objet d'une forte pression de la part de l'équipe"

Comme nous l’avions écrit dans un article précédent, l’écurie McLaren, qui est fournie en terme de moteur, par le constructeur automobile japonais Honda, envisagerait de changer. 

Mécontent du moteur Honda, l’équipe d’Eric Boullier a cherché d’autres alternatives. Elle s’est tournée vers Renault ou encore Mercedes. Cependant, liés jusqu’en 2024 avec Honda, McLaren devrait près de 100 millions de dollars par années pour avoir rompu le contrat unilatéralement. Ce week-end, le patron de Honda, Yusuke Hasegawa, s’exprime en expliquant que « bien sûr, des alternatives sont cherchées, nous avons quelques conversations, mais rien n’est fixé. Évidemment, après les tests d’hiver, nous faisons l’objet d’une forte pression de la part de l’équipe et des pilotes ».

Dès lors, le nom de Mercedes revenait fréquemment pour palier ce remplacement. Mais, le directeur de McLaren tiens à être clair sur le sujet « les rumeurs sont des rumeurs, et je suppose que notre performance, et surtout lors de nos séances d’essais, ont créé de telles rumeurs ».

Evidemment, il ne songe pas non plus à contredire les débats autour de ce sujet, « nous examinons toutes les options pour récupérer et rattraper notre retard, car nous ne sommes certainement pas dans la position dans laquelle nous voulons être »

Lorsque nous lui parlons d’une question de temps, à propos du changement de fournisseur, il répond « « je ne vais pas faire de commentaires sur ce genre de discussions. Nous sommes avec Honda, nous devons travailler toutes les options, c’est tout »

Quentin Jacquet