F1/Lewis Hamilton: L'écart au classement fait beaucoup

F1/Lewis Hamilton: L'écart au classement fait beaucoup

Loin d’être favori du week-end, Lewis Hamilton a connu de nombreuses désillusions à Monaco.

Après une triste treizième place sur la grille de départ, le britannique ne pouvait pas espérer grand-chose de cette course, si ce n’est, minimiser l’écart en terme de points pris avec Vettel. Écart au classement mondial désormais porté à 25 points. Dans une interview, il confirme qu’il n’a pas pris les commandes d’une  bonne voiture , qui lui aurait permis de disputer le podium. Sans rythme, il a déclaré que c’était « l’une des première fois », où il a connu autant de complications et de peu de puissance en piste depuis plusieurs saisons.

Délaissé donc au classement par le quadruple champion du monde Vettel, Hamilton sait pertinemment que ça « fait beaucoup » de points d’écart à rattraper le plus rapidement possible pour ne pas être hors course. Le britannique reste lucide et affirme vouloir « se battre » durant quatorze Grands Prix pour égaler son rival en terme de couronne.

Il tient tout de même à rappeler la classe de son écurie, que la monoplace reste malgré ce week-end, « excellente », et qu’il faudra travailler autour de ces petits problèmes pour le Grand Prix à Montréal, afin de revenir « plus fort », et également de comprendre ce qui ne marche pas avec les pneus ultra-tendres sur la flèche d’argent, car c’est ce type de gommes qui sera certainement utilisé au Canada, mais, c’est un tracé « qui réussit» à Hamilton.

Quentin Jacquet