F1 : Grosjean s'inquiète de la dégradation du pneu ultra-tendre

F1 : Grosjean s'inquiète de la dégradation du pneu ultra-tendre

Romain Grosjean a pointé du doigt le peu de résistance des pneus ultra-tendres à Shanghai, estimant que ces gommes ne sont pas adaptées pour des relais en course. Le Français estime qu’il n’est possible de faire qu’un tour rapide avant d’être ralenti par leur dégradation et craint que le choix de gommes en Q2 soit cornélien.

“On ne peut faire qu’un tour” juge-t-il. “Les plus grosses équipes pourront certainement chausser les tendres en Q2 et ça sera la meilleure stratégie. Mais pour nous, ce sera un vrai défi car McLaren, Renault, Toro Rosso et Force India seront au même niveau que nous et il faudra tout faire parfaitement pour aller en Q3.”

Grosjean insiste sur le fait que les pneus sont très surprenants et estime que partir sur la grille en ayant le choix des pneus pourrait être intéressant : “Cela pourrait être une de ces courses où il est plus intéressant de partir 11e que neuvième ou dixième. A Bahreïn, nous pensions que le pneu médium serait un très mauvais choix pour la course et au final, c’était un très bon pneu, même si la température ne changeait pas. Les choses évoluent vite pour quelques degrés de différence.”