F1: Ferrari explique la stratégie de Leclerc à Bakou

F1: Ferrari explique la stratégie de Leclerc à Bakou

Mattia Binotto, estime que la Scuderia Ferrari, a fait le bon choix concernant la stratégie de Charles Leclerc lors du Grand Prix d’Azerbaïdjan, ce week-end.

Leclerc était sur une stratégie décalée de celles des pilotes Mercedes et de son coéquipier Sebastian Vettel. Mais le pilote monégasque aurait pu finir devant Verstappen s’il n’était pas resté trop longtemps en piste avant d’effectuer son arrêt au stand.

“Certes, peut-être que oui, il aurait pu s’agir d’un pari différent, peut-être en s’arrêtant plus tôt ou en essayant de tenir très longtemps,” a déclaré Binotto. “Mais vous pouvez toujours discuter de différentes solutions à la fin de la course. Mais dans l’ensemble, ce que nous avons fait n’était pas mal.”

“Je pense qu’on avait une bonne voiture pour les Qualifications, hier. On aurait pu être sur la bonne voie. Et je pense que les courses sont certainement une autre affaire. Je pense que c’est très différent la façon dont on gère son rythme, ses pneus. C’est certainement beaucoup plus facile si on avait occupé la première ligne.”

“Je pense que notre rythme a été influencé par notre position sur la grille de départ, mais pas seulement – les autres sont certainement très forts et nous sommes confrontés à une très forte concurrence.”

Leclerc a déclaré qu’il voulait effectuer son arrêt au stand plus tôt : “J’étais un peu seul au monde pendant toute la course, après je me suis fait dépasser. J’aurais aimé m’arrêter avant de me faire doubler, j’ai pas regardé mais je pense qu’il y a encore une raison derrière ça. On a perdu pas mal de temps avec le trafic des deux Mercedes qui sont passées.”