F1: Ferrari explique la consigne imposée à Charles Leclerc

F1: Ferrari explique la consigne imposée à Charles Leclerc

Le team manager de la Scuderia Ferrari, Mattia Binotto, qui insiste sur le fait que l’écurie n’essayait pas d’entraver la course de Charles Leclerc, justifie la consigne par la simple raison qu’ils voulaient très vite réduire l’écart avec les deux pilotes Mercedes.

“Ce n’était pas pour donner un avantage à un pilote,” explique le patron de la Scuderia Ferrari. “C’est vraiment l’équipe qui fait tout ce qu’elle peut. C’était au début mais c’était un moment important de la course.”

“Ce n’était certainement pas une décision facile, parce que nous comprenons que les pilotes doivent se battre pour rester en tête autant qu’ils le peuvent. En tant qu’équipe, nous devons maximiser les points de l’équipe. À cet égard, nous avons fait le bon choix.”

“Je comprends le sentiment de Charles. À ce stade de la course, Mercedes était légèrement plus rapide, on a essayé de tenter le coup avec Vettel. Ce n’était pas vraiment un avantage. C’était juste important à ce moment de la course. Charles a le droit d’être déçu, on doit l’accepter et peut être que le prochain coup, ce sera à son avantage.”

Sebastian Vettel estime que la consigne de Ferrari était juste : “Je sentais que je pouvais aller plus vite[que Charles], mais c’était un peu difficile pour moi de trouver un rythme et de m’enfermer, perdant ainsi l’avantage que j’avais acquis. Je pense que c’est juste si vous voyez toute la course que nous n’avons pas pu se rapprocher des Mercedes. C’est dommage qu’il n’ait pas pu rattraper Max à la fin.”

Laisser un commentaire