F1: Ferrari a trouvé la cause de son problème de ravitaillement à Bahreïn

F1: Ferrari a trouvé la cause de son problème de ravitaillement à Bahreïn

La scène surréaliste vécue la semaine passée à Bahreïn  a laissé des traces au sein de la Scuderia. L’équipe italienne a expliqué avoir rencontré un problème avec un capteur, décidant de changer sa procédure de ravitaillement dès ce week-end, en Chine.

Les images du mécanicien Francesco Cigarini ont fait le tour du monde. Victime d’une double fracture de la jambe après un soucis lors d’un ravitaillement, l’Italien n’oubliera pas ce GP de Bahreïn de sitôt.

Ce n’est pas le cas non plus de Maurizio Arrivabene, qui est revenu sur cet incident ce vendredi, histoire d’expliquer ce qui a bien pu provoquer un tel chaos. Il s’agit d’un problème de capteur. En effet, chaque roue de la Ferrari possède un capteur, qui doit déterminer si la roue a bien été fixée.

Dans ce cas-ci, le pneu arrière-gauche était considéré comme bien fixé alors qu’il n’avait même pas encore été changé, ce qui explique le passage du feu au vert. “Nous avons une procédure pour assurer que les arrêts au stand, en course, soient faits de façon aussi sûre que possible”, explique l’Italien à Motorsport. “En l’occurrence, nous avons trois facteurs : l’humain, la mécanique et l’électronique”.

Les capteurs ont donc été changés et retravaillés afin d’éviter que des problèmes similaires ne se présentent à l’avenir. “C’est dans notre intérêt, car nos employés nous tiennent à cœur plus que tout le reste”, insiste Arrivabene.

Reste à espérer que rien de grave ne se produise ce week-end, en Chine.

Alexandre Braeckman