F1: Des évolutions majeures pour Red Bull dès le GP d’Autriche

F1: Des évolutions majeures pour Red Bull dès le GP d’Autriche

Red Bull a d’ores et déjà apporté des évolutions en Espagne ce qui a permis à l’écurie de se rapprocher des leaders, notamment lors des essais et de décrocher une troisième place derrière Mercedes et Ferrari en course. Un résultat satisfaisant mais des modifications encore trop mineures pour pouvoir rivaliser sérieusement avec les deux écuries leader du plateau.

L’écurie autrichienne a déjà apporté des évolutions notables mais qui ont été mises à mal par un défaut de concordance entre la CFD, la soufflerie et les données en piste, chose inhabituelle dans une écurie de cette taille mais sur laquelle Red Bull se concentre pour gagner en fiabilité.

L’expertise d’Adrian Newey

Par ailleurs l’écurie bénéficie désormais du savoir-faire et de l’expertise de l’ingénieur de renom Adrian Newey qui s’est mis à travailler sur la RB13 depuis l’Australie et qui était présent dans les paddocks du GP de Barcelone. Le directeur de Red Bull explique : « Adrian Newey souhaitait avoir un retour terrain des pilotes pour mieux comprendre la voiture et voir dans quelle direction travailler par la suite ».

De véritables évolutions au mois de juillet

Si pour les deux prochaines courses à Monaco et Montréal, l’écurie n’apportera pas de modifications majeures, se concentrant sur des réglages pour s’adapter aux spécificités des circuits, c’est en Autriche, au mois de juillet, que celles-ci devraient apparaître. Le moteur Renault devrait également connaître des évolutions pour cette date ce qui pourrait permettre alors de l’exploiter à pleine puissance « et ainsi de rivaliser vraiment avec les écuries Ferrari et Mercedes » .

La Rédaction MSPORTS.