F1/ Ecclestone : “ Schumacher était un leader, Vettel ne l’est pas ”

F1/ Ecclestone : “ Schumacher était un leader, Vettel ne l’est pas ”

Bernie Ecclestone s’est exprimé à nouveau sur l’échec de la Scuderia Ferrari cette saison dans une interview accordée à la Gazzetta Dello Sport. L’ancien patron de la Formule 1 se demande ainsi si Sebastian Vettel est capable de ramener l’écurie Italienne au sommet comme l’avait fait Michael Schumacher.

“Je pensais vraiment que Ferrari le ferait cette année et je ne sais vraiment pas où ils ont perdu leur chemin, à quel moment ils l’ont perdu et il n’y avait aucune raison valable”, a déclaré Ecclestone. “Sebastian a fait des erreurs, l’équipe a fait des erreurs. Sur certains circuits, les Mercedes étaient plus fortes, mais en moyenne, Ferrari avait la meilleure voiture.”

“Vettel doit exploiter sa force intérieure, regarder les choses avec plus de calme. Il est juste désorienté. Il a tout en son pouvoir pour se rétablir et se retrouver. Le vrai Seb nous manque ! Michael avait pris Ferrari sur ses épaules et les avait sortis de la crise. C’était un leader, Vettel ne l’est pas.”

Ecclestone estime que le décès de Sergio Marchionne a affecté Ferrari :  “Je le pense vraiment. C’était un homme qui inspirait et était respecté. Sa présence aurait donné à tout le monde plus d’assurance pour atteindre ce but.”

Ecclestone s’est aussi exprimé aussi sur la nouvelle direction que doit prendre les dirigeants de Ferrari : “Ils doivent examiner attentivement l’équipe et déterminer si les bonnes personnes sont aux bonnes places. Les rouges d’aujourd’hui me rappellent le milieu des années 90 quand j’ai convaincu Todt d’aller à Maranello. C’est un problème typiquement italien, chez Ferrari ils ont de nombreux atouts précieux, mais nous avons besoin de quelqu’un pour les canaliser.”

“Je ne sais pas qui c’est, mais ce doit être quelqu’un qui parle italien et qui est prêt à être à l’usine 24 heures sur 24. Vous n’avez pas besoin d’un consultant qui donne des instructions et disparaît.”