F1: Cowell a refusé une offre de la Scuderia Ferrari

F1: Cowell a refusé une offre de la Scuderia Ferrari

Andy Cowell aurait refusé une offre de la Scuderia Ferrari pour restructurer le département moteur du constructeur italien, d’après Motorsport.

Andy Cowell occupait le poste de directeur général de Mercedes-AMG High Performance Powertrains. Il a joué un rôle clé dans la domination de l’équipe non seulement au début de l’ère des turbo-hybrides mais aussi tout au long de celle-ci. Il a quitté ses fonctions le 1er juillet 2020.

Le média américain a révélé que Cowell a décliné l’offre de la Scuderia Ferrari qui accuse actuellement un déficit énorme avec son groupe motopropulseur. L’article a mis en évidence les problèmes de moteur que Ferrari connaît en affirmant qu’à Silverstone, le six cylindres de Sebastian Vettel s’est cassé en EL2, tandis qu’à Barcelone un problème électronique a mis un terme à la course de Charles Leclerc.

Le président de Ferrari, John Elkann, a récemment déclaré qu’il s’attendait à ce qu’il faille attendre 2022 avant que Ferrari ne se lance à nouveau dans la course aux victoires. L’article a décrit l’ampleur du projet auquel l’équipe est confrontée pour se hisser à nouveau parmi l’élite. Le mois dernier, ils ont créé un nouveau département de performance avec Mattia Binotto qui reste le directeur de l’équipe.

L’article de Motorsport a ajouté : “S’il est vrai qu’un tout nouveau moteur peut être homologué pour 2021 et qu’il y aura des réductions de la charge aérodynamique qui iront bien au-delà de la découpe du fond (avec la suppression des fentes sur le plancher), étant donné qu’il est question de limiter la taille de l’aileron  arrière, alors il serait temps de donner naissance à un concept novateur qui pourrait amener la Scuderia à viser une victoire.”

“Et si les tiroirs sont vides, ayez le courage de regarder loin pour poser les bases techniques concrètes d’une équipe qui en 2022 devra répondre à son président actuel, non pas pour aspirer à des succès sporadiques, mais pour défier Mercedes (s’il y en a encore) pour le titre mondial. Et le chemin semble plus difficile que prévu…”