F1: Les commissaires expliquent pourquoi le départ de Vettel est validé

F1: Les commissaires expliquent pourquoi le départ de Vettel est validé

La deuxième place de Sebastian Vettel au Grand Prix du Japon est entachée par un mauvais départ contesté par bon nombre d’observateurs, car le pilote Ferrari a bougé sa monoplace avant  l’extinction des feux. Mais La FIA a éclairci la situation et expliqué pourquoi le départ de l’allemand  est validé.

Le règlement de la FIA concernant le démarrage des courses stipule qu’un petit mouvement de voiture est toléré car les pilotes ont parfois besoin d’effectuer des ajustements d’embrayage. Ce mouvement est enregistré par un transpondeur fourni par la fédération qui permet de mesurer son ampleur. Si celui-ci est excessif le pilote sera pénalisé conformément à l’article 36.13(a) du règlement de la FIA.

Après le démarrage de Vettel, le système a été analysé . L’analyse des données fournies par le transpondeur révèle que l’allemand était dans les limites de tolérance acceptables lorsque les lumières se sont éteintes.

“Les commissaires ont passé en revue les preuves vidéo et le rapport sur un départ volé en se basant sur les informations fournies par le transpondeur approuvé par la FIA et installé sur chaque voiture ,” explique le communiqué des commissaires de la Fia.

“Alors que la vidéo montre un certain mouvement, ce mouvement était dans les limites de tolérance acceptables du système de départ de F1 qui définissait auparavant un départ volé selon l’article 36.13(a) du Règlement Sportif de Formule 1 de la FIA.”