F1: Claire Williams pense que les deux dernières saisons ne terniront pas l’image de l’équipe

F1: Claire Williams pense que les deux dernières saisons ne terniront pas l’image de l’équipe

La directrice adjointe de l’équipe éponyme, Claire Williams, pense que les deux dernières saisons difficiles ne terniront pas la réputation de l’écurie de Grove.

Williams est passée de la 5e à la 10e place du classement constructeurs en 2018. Les soucis de l’écurie de Grove ont continué en 2019, la FW42 n’était pas livrée à temps pour le début des essais de pré-saison. L’écurie britannique n’a finalement inscrit qu’un seul point en 2019.

Mais la directrice adjointe est confiante que Williams Racing est dans la bonne direction pour résoudre ses soucis. “Nous avons eu deux années difficiles, mais deux années difficiles ne définissent pas une équipe,” a dit Claire Williams. “Ce que j’ai vu dans cette équipe cette année est un niveau extraordinaire de résilience et de ténacité, (et) aussi une volonté de travailler dur pour renverser la situation.”

“J’ai toujours dit que le travail ne sera jamais le travail d’un moment. Cela prend du temps. Mais nous avons subi une transformation considérable dans l’équipe au cours des 14 derniers mois, et nous voyons que les dividendes de ce travail commencent à porter leurs fruits maintenant.”

“Nous avons – comme toutes les équipes du paddock – des objectifs pour l’année prochaine. Nous sommes heureux et à l’aise avec ces objectifs, et où nous en sommes pour le moment ; mais c’est toujours un défi, je pense, pour toute équipe d’atteindre les objectifs qu’elle se fixe.”

Claire Williams pense ainsi  que la FW43 sera livrée à temps pour les essais de pré-saison et qu’elle sera une amélioration considérable de sa devancière. “C’est un défi de préparer les voitures pour les essais, mais nous devons y arriver l’année prochaine, et je pense que la FW43 – le châssis de l’année prochaine – sera une amélioration par rapport à celui de cette année,” confie-t-elle.

“C’est ce à quoi nous travaillons tous à l’usine, en nous assurant que c’est absolument le cas. Nous devons nous assurer que nous donnons à George (Russell) et Nicholas (Latifi) une voiture dans laquelle ils pourront montrer leurs capacités.”