F1: Claire Williams juge le droit de veto de Ferrari idiot

F1: Claire Williams juge le droit de veto de Ferrari idiot

Les patrons d’équipe de Formule 1 sont contre le droit de veto de Ferrari qui peut permettre à l’écurie italienne de s’opposer aux changements qui seront apportés aux règlements en 2021.

Par sa simple présence en Formule 1, la Scuderia Ferrari jouit de nombreux privilèges. Elle possède notamment un droit de veto pour chaque décision prise par la FIA, sous certaines conditions, qui peut se transformer en droit exceptionnel.

Même si Binotto a récemment affirmé que ce droit de veto sert à protéger toutes les équipes, pas seulement Ferrari, la directrice adjointe de l’écurie éponyme, Claire Williams juge ce privilège absurde.

“Je pense que c’est juste idiot, si je peux me permettre d’être honnête,” a déclaré Claire Williams ce jeudi à Monaco.“J’ai un problème dans notre sport quand même, je le trouve pas assez démocratique. J’ai été assez ouverte à ce sujet.”

Je pense que la F1 et la FIA devraient s’approprier davantage la réglementation. Nous voulons que ça puisse se faire d’une manière plus collective.”

“Nous devons examiner ce sport et sa durabilité pour le futur, le protéger et en préserver le véritable ADN. Je ne pense pas qu’une équipe devrait avoir le droit de veto. Cela n’a aucun sens pour moi.”

“Ce veto a été mis en place – d’après ce que j’ai compris – il y a des années et des années pour faire cesser les changements réglementaires,” a déclaré Christian Horner. “Ferrari avait des moteurs V12, ils ne voulaient pas qu’on y oppose leur veto.”

“Ces règles doivent être changées parce qu’il y avait toutes ces équipes britanniques de garagistes qui venaient dans le sport. Mais c’était dans les années 60 et les choses ont manifestement évolué.”

“Je pense que c’est une bonne chose – si je n’ai pas tort – pour l’équipe la plus ancienne, pas seulement sur mesure pour Ferrari, mais c’est l’équipe la plus ancienne.”

“Vous pouvez le voir dans deux semaines : vous pouvez dire, d’accord, ils protègent toutes les équipes, mais en fin de compte, ils sont là que pour représenter Ferrari. Et comme le dit Claire, les règles soient les mêmes pour tout le monde.”