F1: Ce qui change techniquement sur les monoplaces en 2018

F1: Ce qui change techniquement sur les monoplaces en 2018

La saison 2017 a apporté des monoplaces totalement nouvelles techniquement, à la fois plus racées et plus performantes grâce à un ensemble aérodynamique revu, tout comme les dimensions minimales. Bien qu’elle ne présentera pas de grand changement, la saison 2018 verra également quelques ajustements techniques.

Le principal sera l’apparition du halo, système de protection de la tête des pilotes. Installée sur deux montants latéraux autour du cockpit ainsi qu’un pilier central, la structure aura pour but de protéger la tête des pilotes en cas de débris ou de choc.

Le halo aura également un impact sur la monoplace puisqu’en plus de lui ajouter quelques kilos, il perturbera le flux aérodynamique et créera des turbulences supplémentaires. De plus, le poids ajouté sur la partie haute des monoplaces augmentera la hauteur de leur centre de gravité. La position des caméras et des rétroviseurs en sera modifiée.

Les autres modifications techniques qui ont été prises en compte se situent toutes au niveau de la partie arrière des monoplaces. Le capot moteur reviendra à une forme normale avec la disparition du fameux “shark fin”, l’aileron de requin et son imposante dérive verticale sur le capot moteur. De fait, le t-wing qui lui était fixé disparaîtra également.

Enfin, le “monkey seat”, ce petit aileron installé sous l’aileron arrière et au-dessus de l’échappement, disparaît également. L’échappement étant reculé, il sera retenu par des câbles pour éviter qu’il ne se détache lors d’un accident.

De plus, le règlement moteur change avec le passage du débit d’huile de 1,2l/100km à 0,6l/100km, et l’allocation moteur ne sera plus de quatre blocs pour une saison mais de trois unités, certains éléments passant même à deux unités pour l’ensemble de la saison.