F1: Chandhok pense que Williams a fait une erreur en ne s’associant pas avec Honda

F1: Chandhok pense que Williams a fait une erreur en ne s’associant pas avec Honda

L’ancien pilote de F1 Karun Chandhok pense que Williams Racing aurait dû choisir Honda à la place de Mercedes en 2018 en tant que motoriste et partenaire technique.

Après sa séparation avec McLaren à la fin de la saison 2017, Honda était à la recherche d’une ou deux nouvelles équipes de Formule 1. Mais Williams qui était en partenariat avec Mercedes-Benz depuis 2014, avait préféré rester avec le motoriste allemand, d’ailleurs l’écurie de Grove a prolongé son partenariat technique avec Mercedes jusqu’à la fin de la saison 2025.

Chandhok pense que Williams Racing avait besoin d’un motoriste comme Honda qui investit beaucoup d’argent pour développer en parallèle le groupe motopropulseur (moteur à combustion interne et système de récupération d’énergie) afin de réussir son projet Formule 1.

“Il est intéressant de voir le nombre d’articles que j’ai vus en ligne ces dernières semaines sur diverses choses que Williams aurait pu faire différemment”, a déclaré Chandhok à Sky F1.“De ne pas laisser Adrian Newey aller à la rupture de la relation avec BMW. Des choses comme ça. Mais tout cela a disparu depuis longtemps et il y a deux points critiques ces derniers temps.”

“Il est évident que l’alignement avec une des équipes majeures et l’autre est l’accord avec Honda. Je pense que lorsqu’ils s’assoient, et ils ne le diraient probablement jamais publiquement, mais lorsqu’ils parlent de ce qu’ils auraient pu faire pour moi, je pense que l’accord avec Honda est celui qu’ils auraient dû poursuivre plus activement.”

“Regardez comment cela a bien tourné pour Red Bull. Nous pensions tous que Honda allait bien se comporter à un moment donné. Il faut travailler avec eux, c’est une culture différente, ça n’a pas marché avec McLaren mais Red Bull a réussi à débloquer leur potentiel.”

“Je sais que le recul est de 20/20 mais on se demande vraiment si une combinaison Williams-Honda aurait pu faire exactement ce qu’ils font avec Red Bull. Financièrement, Honda aurait investi de l’argent dans le programme et l’aurait construit.”