F1: Binotto explique pourquoi le plafond budgétaire est désavantageux pour Ferrari, Mercedes et Renault

F1: Binotto explique pourquoi le plafond budgétaire est désavantageux pour Ferrari, Mercedes et Renault

Le directeur de la Scuderia Ferrari, Mattia Binotto, affirme qu’un plafond budgétaire unique et égal sera moins avantageux pour les fournisseurs  de moteurs et les équipes qui conçoivent leur monoplace de bout en bout.


“Nous discutons avec la F1, la FIA et toutes les équipes d’une réduction du plafond budgétaire, mais nous ne devons pas oublier qu’en faisant cela, certains d’entre nous ont des structures différentes et des actifs différents”,
a expliqué Binotto à Sky Sports.

“Il y a des équipes qui sont des constructeurs, comme Ferrari, et d’autres équipes de haut niveau. Nous concevons, développons, homologuons et produisons chaque composant de nos voitures alors que d’autres équipes sont des clients, elles achètent donc certaines pièces et n’ont pas la même structure car elles ne conçoivent pas, ne développent pas et ainsi de suite pour tous les composants.”

“Je pense donc que lorsque nous discutons d’un plafond budgétaire, nous ne devons pas oublier les différentes situations et il est important que nous trouvions un terrain d’entente, d’une manière ou d’une autre, qui convienne aux différentes situations. Peut-être que la réponse n’est pas un plafond budgétaire unique et égal pour toutes les équipes.”

Le plafond budgétaire de 175 millions de dollars  est maintenu  à partir de 2021, mais depuis la crise du Covid-19, une baisse supplémentaire du plafond a été suggérée par Zak Brown, les estimations visant à ne pas dépasser 100 millions de dollars par saison.

Ferrari et Red Bull sont réticentes et le directeur de l’écurie McLaren affirme que ces deux écuries jouent avec le feu : “Sans dix équipes, ou au moins neuf équipes, vous n’avez pas vraiment de Formule 1. Ce sont vraiment quelques équipes qui doivent être très prudentes, parce que je pense qu’elles jouent en quelque sorte avec le feu, pour ainsi dire.”

“Il faut une grille complète pour avoir un sport. Donc si le sport continue d’être non durable et que quelques équipes perdent leur intérêt ou ne peuvent plus participer financièrement, alors elles vont se battre contre elles-mêmes.”