F1: Binotto explique la mauvaise performance de Ferrari en Hongrie

F1: Binotto explique la mauvaise performance de Ferrari en Hongrie

La Scuderia Ferrari a connu un Grand Prix cauchemardesque le week-end dernier sur le circuit du Hungaroring. Le rythme de course de ses deux pilotes était médiocre, comparé à celui de Lewis Hamilton. Sebastian Vettel, troisième, a terminé à une minute du pilote Mercedes.

Le directeur de la Scuderia Ferrari, Mattia Binotto, déplore une fois de plus le manque d’appui de la SF90: “Nous ne pouvons pas nous satisfaire du résultat, alors que le principal responsable était le manque d’aérodynamisme, qui nous pénalise encore plus en course qu’en qualifications. Sur une longue distance, vous glissez, vous surchauffez les pneus et les choses sont certainement plus compliquées. La chaleur n’a pas aidé et nous a en fait causé plus de problèmes en termes d’adhérence réduite.”

“Sebastian a bien géré les pneus dès le premier relais, ce qui l’a allongé, ce qui lui a permis d’équiper les softs et de courir avec jusqu’au drapeau à damier. Cependant, nous devons comprendre pourquoi les pneus de Charles étaient si usés.”

Le directeur de la Scuderia Ferrari déplore également l’écart de performances de la SF90 entre le GP d’Allemagne et celui de Hongrie : “Je pense que ce que nous devrions essayer d’expliquer n’est pas la minute de retard, mais comment est-il possible qu’il y a peut-être une semaine [en Allemagne] nous avions la voiture la plus rapide, et en Hongrie nous ne sommes pas en quelque sorte la plus rapide. La Formule 1, comme on dit souvent, est très dépendante de la piste.”