F1-Bahreïn/Course: La victoire est pour Sebastian Vettel ce dimanche !

F1-Bahreïn/Course: La victoire est pour Sebastian Vettel ce dimanche !

Vendredi, Sebastian Vettel a survolé les deux séances d’essais libres, mais, c’est bel et bien Valtteri Bottas qui a signé la pole position ce samedi, la première chez Mercedes et surtout la première de sa carrière. C’est ainsi que partait la course sur ce circuit de Sakhir, à Bahreïn, avec aux alentours de 24 degrés dans l’air et 30 degrés au sol. Tous les pilotes sont partis en super-tendres, sauf Ericsson, qui lui est parti en tendres, le train de pneumatique obligatoire.

Et en ce dimanche de Pâques, c’est Sebastian Vettel qui reprend le monopole du classement mondial après cette brillante victoire à Bahreïn, et continue donc le chassé-croisé avec Lewis Hamilton. Il s’impose avec près de 5 secondes d’avance sur le britannique qui a connu une course plus compliquée qu’en Chine, et qui a écopé d’une pénalité de cinq secondes. C’est le « poleman » du jour qui complète ce podium, Valtteri Bottas, qui pourra avoir des regrets d’avoir voulu retenir Vettel et Hamilton en début de Grand Prix.

Le fil rouge

Après un départ bien maîtrisé par les pilotes, Bottas a pris un excellent envol mais derrière lui, son coéquipier, Hamilton, a eu du mal à agripper la piste et s’est fait doubler par Vettel. Bottas en difficulté face à l’attaque de l’allemand, il repasse deuxième lorsque la Safety Car entre en piste. En effet, Sainz et Stroll se sont percutés lorsque l’espagnol sortait de la voie des stands. Quelques minutes plus tôt, c’est Verstappen qui a connu une rupture de freins et qui a foncé tout droit dans le mur. Par l’occasion, Hamilton a trop ralenti à l’entrée de la pit-lane devant Ricciardo et a reçu cinq secondes de pénalité. C’est ainsi que reprend de plein pied la course, avec un passage par les stands de l’ensemble des pilotes. Vettel garde solidement la tête devant Bottas et Hamilton. Cependant, le finlandais a un rythme trop lent par rapport au leader et voit revenir son coéquipier. Il le laissera finalement passer quelques tours plus tard avec l’aide du DRS, mais Vettel est déjà à plus de six secondes. Aux alentours du quarantième tour, Vettel joue l’undercut face à Hamilton, en chaussant les pneus tendres, qu’il n’avait pas encore utilisé. Trois tours plus tard, le britannique s’arrête et à la surprise générale, l’écurie lui met des pneus tendres alors qu’ils les avaient déjà passés, à treize tours de la fin de course, tout en espérant rattraper l’allemand. Il ressort à sept secondes de son coéquipier Bottas, deuxième de la course qui a effectué son arrêt plus tôt, lui qui est derrière Sebastian Vettel qui consolide fortement la tête de la course avec 11 secondes d’avance, mais qui a beaucoup usé de ses gommes pour remonter sa sortie des stands et faire marcher l’undercut face à Hamilton. Dès lors, ce dernier se met à attaquer pour rattraper le finlandais au maximum, et surtout le leader. Après avoir fait la jonction avec son coéquipier, il espère de plus en plus pouvoir rattraper le pilote avec qui il est ex-aequo au classement mondial, ce qui promettait 9 derniers tours d’attaque. Hamilton accusait 10 secondes de retard sur Vettel à l’approche des huit derniers tours de ce Grand Prix de Bahreïn. Mais cet écart tombait à 6 secondes à quatre tours de la fin, et pour cause, l’allemand est tombé sur le trafic des derniers du classement. Au final, Vettel s’impose devant Hamilton avec près de cinq secondes d’avance, ce qui correspond possiblement à la pénalité qu’a subie le britannique. Les cloches sonnent donc à nouveau à Maranello en ce dimanche.

Derrière, Grosjean et Ocon dans les points

Après une course assez difficile (une fois de plus) pour Räikkönen, il parvient à accrocher la quatrième place, ce qui était difficilement envisageable au départ. Ricciardo et Massa prennent respectivement la cinquième et sixième place du classement, avec un véritable manque de puissance pour l’australien. Perez termine septième après un bon travail, devant Grosjean, huitième et donc une belle performance pour lui. Hülkenberg confirme le très bon week-end Renault en prenant la neuvième place, et le dernier point est arraché par Esteban Ocon, qui termine dixième pour la troisième fois en trois courses cette saison. Alonso, qui a cité qu’il :« n’ait jamais connu aussi peu de puissance dans une course », ne terminera pas la course et abandonne au 55e tour.

POSNODRIVERCARToursTempsPoints
15Sebastian Vettel FERRARI57 1:33:53.37425
244Lewis Hamilton MERCEDES57 +6.660s18
377Valtteri Bottas MERCEDES57 +20.397s15
47Kimi Räikkönen FERRARI 57 +22.475s12
53Daniel Ricciardo RED BULL RACING TAG HEUER57 +39.346s10
619Felipe Massa WILLIAMS 57 +54.326s8
711Sergio Perez FORCE INDIA MERCEDES56 +62.606s6
88Romain GrosjeanHAAS FERRARI 57+74.865s4
927Nico HulkenbergRENAULT57+80.188s2
1031Esteban Ocon FORCE INDIA MERCEDES 56+95.711s1
1194Pascal Wehrlein SAUBER FERRARI 56+1 lap0
1226Daniil Kvyat TORO ROSSO56+1 lap0
1330Jolyon PalmerRENAULT56+1 lap0
1414Fernando Alonso MCLAREN HONDA50DNF0
NC9Marcus Ericsson SAUBER FERRARI50DNF0
NC55Carlos Sainz TORO ROSSO12DNF0
NC18Lance Stroll WILLIAMS MERCEDES 12DNF0
NC33Max Verstappen RED BULL RACING TAG HEUER11DNF0
NC20Kevin MagnussenHAAS FERRARI8DNF0
202Stoffel Vandoorne MCLAREN HONDA0DNS0

Quentin Jacquet