Dakar, Etape 11 : Première de cette année pour Ten Brinke

Dakar, Etape 11 : Première de cette année pour Ten Brinke

L’étape 11 de ce Dakar 2018 se présentait comme une grande difficulté pour les pilotes mais a finalement été plutôt bien négociée par l’ensemble du peloton, notamment par Sainz qui n’a pas perdu de temps, contrairement à hier.

Mikko Hirvonen a pris le meilleur départ sur son Buggy Mini, donnant un peu de baume au cœur au constructeur, devant un Ten Brinke rapidement dans le rythme. Al Attiyah pointait troisième devant Péterhansel et Sainz au WP1.

Toujours devant au WP2, le Finlandais devançait Ten Brinke et les deux Peugeot, Al Attiyah perdant du temps dans ce secteur court. Le troisième, plus long, s’annonçait plus difficile et permettait à Ten Brinke de prendre la tête devant Hirvonen pour 12 secondes, tandis que les Peugeot pointaient à plus de deux minutes.

Toujours leader, Bernhard Ten Brinke creuse même l’écart lors des contrôles suivant et possède près de 30 secondes d’avance au WP5. Hirvonen rencontre des problèmes sur son Buggy et perd du temps puisqu’il doit être aidé par son équipier Olrando Terranova, lui-même très loin au classement général.

Ten Brinke sera intouchable dans les deux derniers secteurs chronométrés de l’étape et accroît grandement son avance sur le trio Peugeot, car Desprès est revenu et les trois hommes ont dépassé Nasser Al Attiyah.

C’est dans cet ordre que le top 5 finira l’étape, Ten Brinke remportant sa première étape de l’édition 2018 du Dakar. Il la remporte avec 4’35 d’avance sur Desprès qui passe de peu ses équipiers, relégués à 4’40 pour Péterhansel et à 4’50 pour Sainz. Al Attiyah termine à près de 6 minutes et De Villier, sixième de l’étape, termine à 11’35.

Au classement général, Sainz assure l’essentiel et continue de garder une avance assez large, 50’45, sur Peterhansel alors que l’arrivée de l’épreuve se rapproche. Al Attiyah conserve provisoirement la troisième marche du podium mais voit Ten Brinke se rapprocher à 3’33 au quatrième rang. De Villiers, relégué à près d’un quart d’heure des deux hommes, devra compter sur un coup de pouce du destin pour terminer sur le podium.