F1/ Charles Leclerc impressionné par son équipier : "Sa mauvaise réputation n'est pas méritée"

F1/ Charles Leclerc impressionné par son équipier : "Sa mauvaise réputation n'est pas méritée"

Charles Leclerc, qui vit un début de saison compliqué au volant d’une Sauber reléguée en fond de grille, admet être surpris par le niveau affiché par Marcus Ericsson. Le Monégasque voit même le Suédois comme un mentor dans sa première saison au plus haut niveau.

Charles Leclerc a débarqué dans le petit monde de la Formule 1 précédé d’une excellente réputation. Peu à son aise en Australie, malgré une treizième place à l’arrivée, le pilote Sauber a vécu un week-end mouvementé à Bahreïn, malgré tout ponctué par une solide douzième place en course. Un résultat honorable, bien que son choix stratégique l’ait finalement éloigné des points. Interrogé sur sa relation avec son coéquipier, Marcus Ericsson, Leclerc a avoué être étonné de la mauvaise réputation du Suédois.

“Je pense sincèrement que c’est un excellent pilote”, explique Leclerc à Motorsport. “Il a une mauvaise réputation, mais je pense qu’il ne la mérite pas du tout. A Melbourne et à Bahreïn, il a été très rapide, cela rend les choses plus difficiles pour moi. Je peux apprendre énormément de lui. C’est une bonne chose et j’espère que cela restera ainsi”.

Des propos qui ont touché le pilote suédois, qui n’a pas non plus tarit d’éloges concernant Leclerc. “Il est clairement le meilleur coéquipier que j’ai connu. Il est vraiment très, très rapide, mais j’ai beaucoup progressé de mon côté”, explique Ericsson. “Je vois cela comme une belle opportunité de montrer ce dont je suis capable et de prouver que je me suis développé ces dernières années”.

Marcus Ericsson est souvent considéré comme un pilote payant dans le paddock, chose qui ne plaît pas à tout le monde. Solide depuis le début de la saison, avec des points obtenus ce week-end, le Suédois est en train de montrer qu’il a peut-être bien sa place au sein de l’élite du sport automobile.

Alexandre Braeckman