24 Heures du Mans/ Panis : "Je rêve de remporter un jour les 24 Heures du Mans à la tête de Panis-Barthez Compétition"

24 Heures du Mans/ Panis : "Je rêve de remporter un jour les 24 Heures du Mans à la tête de Panis-Barthez Compétition"

Panis-Barthez Compétition est de retour cette année au 24 Heures du Mans dans la catégorie LMP2 après une première participation où l’équipe avait terminé 8ème de sa catégorie.

Après une première saison plutôt réussie pour Panis-Barthez Compétition avec une 8ème place en LMP2 et une 7ème en LMP3 à l’issue du Championnat ELMS et une 7ème place aux 24 Heures du Mans en LMP2, l’équipe Tricolore est de retour pour cette 85ème édition de la classique Mancelle. Olivier Panis est aux manettes, Fabien Barthez est au volant avec de jeunes pilotes comme co-équipiers.

Pour cette édition, Panis-Barthez Compétition aura une voiture au départ des 24 Heures dans la catégorie LMP2, il s’agit d’une Ligier JS P217 qui sera confiée à Nathanaël Berthon, Fabien Barthez et Timothé Buret. L’équipe fondée par Olivier Panis et Fabien Barthez et dirigée par Simon et Sarah Abadie espère bien s’illustrer lors de cette classique Mancelle pour pouvoir transmettre aux jeunes pilotes de l’équipe, cette culture des 24 Heures du Mans. C’est ce qu’a expliqué le Team Principal, Olivier Panis : “C’est pour moi la plus grande course du monde, l’événement de l’année en sport auto et, pour y avoir participé à quatre reprises, je sais à quel point la cohésion, la gestion de la pression y sont essentielles.”

“Nous avons construit une belle première saison l’an passé et n’avons de cesse de travailler pour figurer aux avant-postes. Notre équipe est très homogène tant sur le plan sportif que technique. Je rêve de remporter un jour les 24 Heures du Mans à la tête de PBC, et permettre aux jeunes pilotes qui ont rejoint l’écurie, d’évoluer au plus haut niveau de cette discipline. Gérer la tension, la préparation physique, les aspects techniques et l’agressivité en course, voilà ce que Sarah, Simon Abadie, Fabien Barthez et moi voulons leur apporter !”

Alexandre Khaldi