F1 : Le débat sur les consignes d'équipe est toujours bien présent chez Mercedes

F1 : Le débat sur les consignes d'équipe est toujours bien présent chez Mercedes

L’équipe Mercedes avait assuré qu’elle ne donnerait des consignes qu’en cas d’élimination mathématique de l’un de ses deux pilotes de la course au titre. Toto Wolff a déclaré depuis le début que ses pilotes seraient traités équitablement et même si la lutte en interne tourne en faveur de Lewis Hamilton, il a toujours assuré que Valtteri Bottas serait libre de jouer sa carte tant qu’il aurait une chance au championnat, ce qu’il confirme encore actuellement.

“On ne peut battre un rival comme Ferrari que lorsque tout coïncide” explique Wolff. “Nous devons nous garder toutes les options ouvertes aussi longtemps que possible et nous savons qu’il n’y a aucun manuel d’utilisation pour ce genre de problèmes. Ferrari a le luxe d’avoir un pilote clairement devant l’autre mais de notre côté, la décision sera prise course après course. Nous verrons après Monza”.

A l’inverse, le compère de Wolff chez Mercedes ne partage pas du tout le point de vue de l’Autrichien. En effet, Niki Lauda pense que Mercedes doit désormais choisir Hamilton comme son candidat au titre et l’envoyer dans la bataille face à Vettel, de qui il s’est rapproché au classement après sa victoire à Spa. L’ancien champion du monde pense que désormais, chaque point va compter.

“Cette cession de points doit s’arrêter” s’oppose Lauda en référence au petit cadeau effectué par Hamilton à Bottas en Hongrie. “J’ai gagné un championnat pour un demi-point donc je sais exactement quelle importance peut avoir le moindre point quand le compte final est effectué. Je sais exactement ce qu’il faut faire. Bottas n’a pas vécu un très bon week-end à Spa et il est clair désormais que Lewis a une meilleure chance au championnat”.